Préparation du défi

Un défi d’un an « sans sucres ajoutés », un véritable pari pour une gourmande et boulimique comme moi, accro au sucre depuis bébé où je recevais des tétines trempées dans du sirop de liège pour m’endormir. Qui dit « défi », dit « préparation ». Ma dernière résolution de 2016 fut donc de préparer cette future expérience au mieux en réalisant un vrai plan d’attaque afin de mettre toutes les chances de mon côté.

1ère bataille à remporter : faire taire Alphonse, le petit diable dans ma tête

Tu ne seras jamais capable d’y arriver ; on va se moquer de toi si tu échoues ; comment feras-tu pour refuser un morceau de gâteau, un bon verre de vin,… ?

CHUUUUT, silence Alphonse !!

2ème bataille : Trouver une alliée

Vu la puissance d’Alphonse, je savais que je ne pourrais pas y arriver toute seule. J’avais déjà essayé des défis dans ce genre, sans succès. On est plus fort à deux que tout seul ;-). Du coup, j’ai choisi de vivre cette expérience accompagnée de Nicole, diététicienne professionnelle de la Clinique André Renard, formée à l’éducation thérapeutique du patient et qui a de grandes qualités d’écoute, de prise en charge des personnes dans leur globalité et surtout des talents pour motiver des personnes comme moi 😉

 

3ème bataille : être dans une démarche de promotion santé

En tant que professionnelle de santé, je travaille depuis plus de 5 ans sur les problématiques de surpoids et d’obésité. Aussi, j’envisage ce défi comme la possibilité de tester la recommandation santé émise par l’Organisation Mondiale de la Santé, à savoir ne pas consommer plus de 25g de sucres ajoutés par jour dans son alimentation. Mon objectif n’est donc pas d’être dans de la restriction pure mais bien de comprendre comment mettre concrètement cette recommandation en place dans mon quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *